AMBIKÂ Toi qui fais disparaître les angoisses

AMBIKA

Toi qui fais disparaître les angoisses
De ceux qui méditent sur Ta signification,
Sois attentive, O Mère du manifesté !
Sois bienveillante, Reine de l’univers,
Protège Ta création,
Tu es, O Dévi ! la souveraine de tout ce qui existe,
Animé ou inanimé.

Sous la forme de la Terre
Tu es le support unique de notre monde,
Sous la forme de l’Eau
Tu imprègnes et vivifies notre monde,
Tu es Celle de tous les pouvoirs.
 
Toi qui fais disparaître les angoisses
Tu es l’Énergie de Vishnu
Qui, à jamais, maintient la création,
Tu es le germe de tout ce qui parait,
Tu es la Mâyâ suprême,
Tu enchaînes aux phantasmes de Ta multiplicité,
Tu libères dans la béatitude de Ton unicité.
 
Toutes les sciences sont part de Toi
Et aussi toutes les femmes sans exception,
Tu remplis par Toi seule, O Mère ! cet univers,
Comment inventer un langage propre à Te louer
Quand Tu échappes aux concepts les plus subtils de l’esprit ? 

Lire »

La médecine et le yoga

La médecine et le yoga ont en commun une recherche d’objectivité.
La médecine cherche de façon centrifuge, vers l’extérieur, le yoga va vers l’intérieur. Lire »

En toutes choses

Tel le parfum dans la fleur,
le beurre dans le lait,
l’huile dans le sésame,
l’or dans les pépites,
Cela est en toutes choses
Et les êtres, tous tant qu’ils sont,
sont traversés par la Conscience comme les perles par le fil.
L’esprit serein, la pensée claire,
qui connaît l’Absolue a en Lui son assise.

Oui, telle l’huile dans les grains,
le parfum dans la fleur,
la Conscience est dans le corps de l’homme qu’elle enveloppe et qu’elle habite !
L’arbre est multiple,
mais son ombre est une :
en toute réalité,
qu’elle soit une ou multiple,
la Conscience est présente.

Religion

Le mot « Yoga » viendrait de « Joug », il aurait le sens de relier.

Il ne s’agit pas de relier dans le sens de religion, de relier à un dogme, à un mythe ou une croyance. Il ne s’agit pas de relier dans le sens social, relier à un autre, un prochain, encore moins à un troupeau de brebis.

Le Yoga n’appartient à aucune religion ! Il est une expérience.

Le Yoga apprend à se relier d’abord aux énergies de la planète et du ciel. De se relier aux éléments, l’eau, le feu, la terre, l’air et l’éther. Le Yoga relie au « corps subtil », selon les textes en Inde, un corps fait de joie, d’intelligence, d’action, d’énergie et de matière.

Le Yoga relie aux éléments horizontaux pour rencontrer la verticale. La Normale unique.

Le Yoga débarrasse des antagonismes, des conflits physiques autant que psychiques. A ce moment, il est permis de goûter à l’union.

Histoire

L’histoire du Yoga réveille la passionnante question de la relation au temps. Nehru disait que l’Inde était un palimpseste de l’histoire, Daniélou écrit : « L’Inde est un musée à ciel ouvert ».
Le Yoga a prospéré en Inde, il a marqué la culture, l’art, la mythologie, les traditions, la politique …
Le Yoga est dans la révélation : « Ici et maintenant ».
Il est tout aussi probable que l’histoire du Yoga ait commencé si tôt qu’il est impossible de dire quand !

Sources

Aborder le Yoga, c’est s’installer en observateur à l’embouchure d’un fleuve tumultueux, s’orienter vers les sources de ce fleuve, expérimenter au plus profond et au plus haut.

Réunion

La réalité du Yoga réunit observateur et observé, le Yoga est issu de cette expérience et invite à cette expérience.
Toute tentative d’explication éloigne de ce sujet, expliquer le Yoga est une forme de sacrifice.