La faim, la soif, les énergies célestes, les lois de la physique

extrait de "Yoga, méthode de reintegration; Alain DanielouLe Yoga participe aux énergies de l’univers. Les lois de la physique comprennent aujourd’hui que l’antimatière des trous noirs tient davantage de place que ce que l’on connaît de la matière. Nous sommes faits autant de vide que de plein, autant d’antimatière que de matière. Nous sommes faits des énergies cosmiques !

Les divinités Indiennes expriment ces réalités. La réalité absolue est pure conscience, vide de temps et de matière, le non-forme prend une forme : l’Atman. L’Atman dans l’hindouisme devient Brahma. Brahma, pour exister se divise en Brahma, Shiva et Vishnou, créateur, destructeur et préservateur.

L’Atreya Upanishad illustre la création de la faim et de la soif :

 « Ces énergies célestes, une fois émises, se précipitèrent dans le grand océan ;  celui-ci infligea à l’Atman la faim et la soif.

Les énergies lui dirent : « Engendre pour nous une résidence où, prenant support, nous mangions la nourriture. »

Il leur amena un taureau ; elles dirent : « Point de celui-ci pour nous ! » Il leur amena un cheval ; elles dirent : « Point de celui-ci pour nous ! »

Il leur amena un homme ; elles dirent : « Ah ! voilà qui est bien fait ! » En vérité, l’homme est bien fait. L’Atman leur dit : « Entrez chacune dans votre résidence. »

Le feu devint parole et entra dans la bouche; le vent devint souffle et entra dans les narines ; le soleil devint vision et entra dans les yeux ; les régions cardinales devinrent ouïe et entrèrent dans les oreilles ; les plantes et les arbres devinrent poils et entrèrent dans la peau ; la lune devint pensée et entra dans le cœur ; la mort devint souffle inhalé et entra dans le nombril ; les eaux devinrent sperme et entrèrent dans le pénis.

La faim et la soif lui dirent : « Pour nous aussi, engendre une résidence. Il leur dit : « je vous donne part à ces divinités. Je fais de vous les participants de ces divinités. »

C’est pourquoi, quelle que soit la divinité à qui l’oblation est offerte, c’est la faim et la soif qui en sont les participants. »

Pas de commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.

Firmament, stage 30/10-4/11 21 Abbaye Saint Jacut de la mer

Médecine Yoga, avec le Dr Journe

Inscription, sous ce lien

Firmament, du bien de la certitude et de l’incertitude

(texte sous ce lien)

Le mot firmament évoque tour à tour l’infini, le fini et l’indéfini. Sujets de méditations.

« Firmament, dans le langage de la Bible, cloison solide qui soutient le ciel et sépare les eaux inférieures des eaux supérieures. » (Le Littré)

« Il n’y a pas de substance finie, mais toute substance doit être infiniment parfaite en son essence ; c’est-à-dire qu’il ne peut y avoir dans l’entendement infini de Dieu, aucune substance plus parfaite que celle qui existe déjà dans la nature. » (B Spinoza, Court traité sur Dieu, l’homme et la béatitude 1660)

« La connaissance ne fait pas la compréhension » (A Huxley).

« Le chercheur contient le cherché » (J Klein).

« L’Univers se dissout dans la conscience » (N Maharaj).

« La méditation résorbe le méditant dans la conscience » (St Jacut 2021).

La méditation explore par le silence qui n’est pas une absence.

De la limite vers l’absence de limite qui n’est pas un vide.

Le firmament, par essence non limité, n’est pas accessible à nos sens par essence limités. L’intelligence, liée aux sens est limitée. Le mental, lié aux organes d’action, est limité. Aucune action ni mutation ne modifieront jamais cette « limite des eaux ».

« La nature est joie ! » (J Klein)

Par ce sol, par cette atmosphère, nous avons accès au cosmos indéfini, à la conscience infinie.

Le Yoga consiste en quelques exercices. Étendre les orteils et la plante des pieds pour réaliser qu’ils sont prolongement de matières et d’énergies de la planète. Ouvrir les doigts, les mains, les bras pour éprouver les dimensions et la composition du cosmos. Étudier par l’expérience les souffles, matières de l’air, mouvements intimes des marées, des vents, de la lune et du soleil. Les souffles font la continuité du biologique et du cosmique.

Les Secrets du Souffle Vital

Les secrets du souffle vital révélés par le dieu Shiva
Un texte rare, traduit du sanscrit par Alain Daniélou en 1982

(cliquer sur l’image pour ouvrir le livre)

Yoga, le corps est espace !

« De La Compassion » Yoga, stage, 16-23 août 2022, Saint Gildas de Rhuys

« De La Compassion »

La compassion contient le principe de partage. « Nous sommes tous une seule et même vie » propose Emanuele Coccia.

Le dictionnaire dit : « Compassion : sentiment qui nous fait partager la souffrance d’autrui (par intuition ou connaissance de cette souffrance-là) »

Le Yoga expérimente la dualité et la non-dualité.

Quel accès avons-nous au monde, à l’autre ?

Nous sommes nous-même multiple. Né d’un père et d’une mère, fait de conditionnements et de l’instant. Héritier de combien de pères, de mères et de conditionnements ?

Le Yoga expérimente l’instant, la nature de la perception. La lumière et l’œil, l’oreille et l’air, la peau et la planète sont dans le même prolongement, de la même nature, ne font qu’un. Nous sommes non-dualité, conscience.

Le Yoga expérimente la dualité, entre perception et conception. Nous avons deux cerveaux, deux mains, un nombre indéfini de parents et de concepts. Fait de multiple, unique. La nature est protection (cf. le gène égoïste, la punition altruiste).

De quelle nature est la souffrance ? L’ombre ou la lumière, le froid ou le chaud, pression, dépression, haut, bas, dans les extrêmes. Loin des axes du connu. L’exploration ouvre toutes les strates des transferts et des projections. Exploration du limité et de l’illimité.

Le Yoga expérimente la non-dualité. Le souffle est de la même nature que le vent. L’orientation du corps, devant, derrière, gauche, droite, haut, bas, de la nature des mouvements de la planète et des planètes, de la nature du ciel et de la terre.

Nous sommes Conscience !

Ce stage sera fait de vos questionnements et de votre présence.

sous ce lien, le bulletin d’inscription À VENIR

Stage Médecine Yoga … 26-30 juin 2022 Abbaye de Saint Jacut,

 

Le corps donne accès à l’univers

Le corps Est l’univers

Le corps est le site unique d’observation

L’espace, le temps, sont des créations issues de ce corps

La civilisation occidentale pose l’univers comme condition première

Le yoga explore la conscience La conscience apparait comme condition première

Rien ne sépare la matière de l’esprit, le sable de la pensée. La vie d’une cellule rassemble les minéraux, le soleil et le ciel.

« Faire du yoga », c’est ne rien faire ! c’est être fait, c’est contempler les flux qui se font.

Le souffle, la main, un doigt, une ligne verticale, horizontale, oblique

Le yoga, c’est explorer le corps, continuité de la nature et du cosmos.

Le stage commence dimanche 27 juin à 18 h, se termine mercredi 30 juin à 17 :30 Séances 7:30, 10:30, 17:30, 20:30, Nos stages sont immersions dans la réalité, proposition originelle du yoga, asanas, pranayamas, méditations

Pour vous inscrire, compléter le document ci-dessous

La méditation est contemplation

Ce que l’on  est, est le résultat d’une combinaison inouïe. Chaque instant est exceptionnel. La méditation est contemplation. Les mouvements du corps sont étude et expérience. Le souffle devient matière, la matière, énergie. Le Yoga est une exploration de l’univers.

 

Matières et énergies, sujets de méditation

La méditation est une contemplation; Les énergies jouent avec la matière, Le corps est fait d’énergies qui donnent formes aux matières, Le Yoga est une science !

Rendez-vous avec la Conscience !

La Seine, le 05/05/2020 à 20:11, du Pont des Arts, 48°51’29 »N, 2°20’13 »E

Dans la méditation personne ne médite, l’observateur observe les perceptions, le souffle, les fluctuations de la pensée. L’observateur s’efface peu à peu, la conscience apparaît dans la continuité sans limite.

Le corps est une entité faite de joie et de mémoires, les exercices du Yoga jouent avec cette entité, balaient les tensions des mémoires.

La Conscience dont il est question ici n’a pas d’objet, elle est à l’origine des objets.