« Expérimenter la Santé » au Domaine du Taillé 25 au 30 avril 2022

« Connaisseur de la santé »

(lien vers davantage)

La santé objective

Les sciences objectivent la santé. Les sciences multiplient les savoirs, un nombre indéfini de savoirs. Pour objectiver, les sciences découpent, séparent et analysent. Les sciences éclairent, font bouger des limites et décrivent des limites.

La santé est objective entre des bornes. Ces bornes ont une largeur et une épaisseur. Objectiver la santé est un besoin d’ordre économique, sociale et politique (gestion de la cité). Être ne se trouve pas dans une limite.

Connaisseur de la Santé

« Le connaisseur n’est pas un objet de connaissance, il est connaissance.* »

Le connaisseur ne sait pas, il investigue l’instant, les limites de la lumière et de l’obscurité, du son et du silence, de la présence et de l’absence et se trouve sans limite.

Le connaisseur est dans l’attention aux perceptions, les yeux et le regard, le nez et l’intuition, les oreilles et l’orientation, les doigts et la présence, le souffle et les énergies. Le connaisseur expérimente indéfiniment limites et absence de limite.

La santé subjective

La santé n’est pas un objet, le sujet (la personne) n’est pas un objet.

La santé est une notion parfaitement subjective. Comme le rayon de soleil éclaire la pensée. La santé et le rayon du soleil ont autant de formes et de manifestations possibles. La santé n’a pas de borne définissable. Comme il est impossible de définir la limite de l’obscur et du clair.

Expérimenter la Santé

Nos stages vont à la rencontre avec « le connaisseur ». Le yoga est une exploration du corps et de ce qui l’entoure. Les cellules respirent la continuité des vents, du soleil, des nuages et des marées.

Le yoga explore l’activité et la tranquillité (la méditation). Ida ou Pingala, côté droit ou gauche, lune ou soleil, masculin ou féminin… La santé se balance entre équilibres et déséquilibre. La santé se trouve dans « Être ».

*Jean Klein, extrait de la Revue Être N°2, 1979

Le stage commence le 25 avril à 10 h, se termine le 30 à 17 h

Pour l’hébergement cliquez sur ce lien (la réservation se fait auprès du Domaine du Taillé)

Bulletin d’inscription et participation aux frais du stage (dans ce lien)

« Connaisseur de la santé » Médecine Yoga, stages en 2022, N°1 St Jacut 25 février 1er mars

 

Les stages et conférences explorent la nature du ‘’Connaisseur’’ autant que la nature de la ‘’santé’’.

Connaître est d’abord une perception (percept), avant d’être, bien plus tard, une conception (concept). La ‘’santé’’ dans sa vraie nature, est trop vaste pour se trouver dans un concept. La santé est d’abord liée au ‘’connaisseur’’, aux qualités des perceptions et des conceptions du sujet. Les perceptions sont en elles-mêmes des champs d’explorations, elles vont de la perception d’un objet, à la perception de l’organe qui perçoit, à la perception de l’être qui perçoit, à la perception sans objet, une forme de courant. La perception, objectivement autant que subjectivement, est un sujet d’émerveillement.

Évidemment la santé a des définitions pour le médecin, pour le thérapeute, pour le radiologue, le biologiste. Pour la rédaction du ‘’certificat de bonne santé’’, (sujet délicat). Il existe des bornes qui définissent les champs de la santé, de la maladie, des soins, de la chirurgie, du pansement ou du médicament. Ces bornes ont des épaisseurs subjectives, donc variables.

Les variables qui font la santé ou son contraire sont indéfiniment nombreuses. Ces variables comportent une bonne dose d’histoire, de pressions et dépressions comportementales et sociologiques, une dose de lieu, les éléments liés aux environnements. Synthèse de l’histoire et du lieu, s’introduit une dose de l’esprit, de l’économie favorisant la liberté, la responsabilité, ou le contraire. Ces données existent, nous les reconnaissons, elles ne sont pas l’objet de nos rencontres.

La santé est aussi une affaire de physique et de chimie autant que de métaphysique et d’alchimie. Combien de millimètres, combien de grammes, combien d’atomes et combien d’attentions essentielles ?

Nos rencontres sont centrées sur la perception de la santé, dans sa subjectivité, dans l’espace corporel, la distance d’un bras, d’un doigt, d’un pas, d’un souffle. La matière corporelle n’est pas isolée, elle est continuité, de la terre, de l’air, de la lumière, du végétal, de l’eau et du cosmos. La subjectivité attentive devient objectivité heureuse.

Le ‘’Connaisseur de la santé’’ explore la connaissance. C’est-à-dire l’aptitude à connaitre. Il ne s’agit pas du ‘’savoir’’ de deuxième main. Il s’agit du savoir de l’expérience de l’instant. Cette exploration revient aux moyens disponibles vers la connaissance, ce sont les percepts.

Les perceptions sont des instruments, comme le corps est un instrument. Instrument d’être, de réalisations, d’émotions, de vibrations et de contemplations. La perception est en elle-même un sujet d’extase. L’olfaction crée les parfums du monde, l’œil les lumières, l’oreille les directions, la bouche les goûts, la peau l’écoute, le souffle les émotions.

Le développement sensoriel est une continuité sans interruption de la nature aux générations, du courant d’eau, au courant d’air, aux flux neuronaux, à la perception de l’instant. Dans cette absence de séparation se trouve l’expérience de la santé.

Le stage commence mardi 26 juin à 16 h, se termine samedi 30 juin à 17 :30 Séances 7:30, 10:30, 17:30, 20:30,

Nos stages sont immersions dans la réalité, proposition originelle du yoga, asanas, pranayamas, méditations

Pour vous inscrire, compléter le document ci-dessous

Matières et énergies, sujets de méditation

La méditation est une contemplation; Les énergies jouent avec la matière, Le corps est fait d’énergies qui donnent formes aux matières, Le Yoga est une science !

Rendez-vous avec la Conscience !

La Seine, le 05/05/2020 à 20:11, du Pont des Arts, 48°51’29 »N, 2°20’13 »E

Dans la méditation personne ne médite, l’observateur observe les perceptions, le souffle, les fluctuations de la pensée. L’observateur s’efface peu à peu, la conscience apparaît dans la continuité sans limite.

Le corps est une entité faite de joie et de mémoires, les exercices du Yoga jouent avec cette entité, balaient les tensions des mémoires.

La Conscience dont il est question ici n’a pas d’objet, elle est à l’origine des objets.

Le corps est intelligence !

Durga, la Créatrice

Durga Mahishasuramardini à vingt bras, précédée d’une nymphe. Niche 23 du Rani Ki Vav (Puit de la Reine, à degrés) Patan, Gujarat – dynastie Solanki 11ème siècle, ©Patrick Gassie

Le Yoga est une science. Dès le début de leur histoire, dans les Himalaya, les humains ont élaboré des concepts en observant le corps, sa relation avec l’univers. Le Yoga est une méthode. Leur premier constat est que l’observateur et l’observé ne font qu’un. Le Yoga est une expérience.
Sous une forme de pédagogie, les Indiens évoquent un « Corps subtil ». Ce corps est fait de cinq gaines, les Koshas. La première gaine est faite de matière, la deuxième est faite d’énergie, la troisième est faite des organes de perception (qui forment l’intelligence), la quatrième est faite des organes d’action (qui forment le mental), la cinquième est faite de joie. La conscience n’a ni commencement ni fin, ni forme, ni limite. Le corps est une expérience de la conscience.
Le Yoga fait l’expérience de l’intelligence du corps, de ses structures subtiles, de ses tensions d’abord, de ses ressources ensuite. Les perceptions dégagées des tensions, des schémas appris, les œillères, les milliers d’illusions, le serpent vu à la place de la corde… La liberté devient une expérience.

Lire »

Yoga, chimie et alchimie,

Chimie et Alchimie (pousse de blé, à Paris 6 le 25/01/19) DrBJ

Yoga, chimie et alchimie,

Le Yoga découvre un corps fait de chimie et d’alchimie. La chimie fait les mélanges subtils de la matière et de l’énergie, ce qui donne capacité à percevoir et agir. L’alchimie, au-delà des concepts, offre la conscience. La chimie est une mécanique, rationnelle, indéfiniment complexe assemblage des énergies du cosmos. L’alchimie est en lien avec l’absence et l’infini.

L’association Médecine-Yoga propose le Yoga comme moyen d’étude et d’expérience de la santé.

 

 

info@medecineyoga.com

Les chiroptères ou chauves-souris

Chauve-Souris aux ailes jaunes, (Lavia frons) au Kenya. Ces chiroptères habitent souvent dans des buissons aux fruits jaunes-orangés. Ils vivent en couple monogame. Les mâles recherchent les meilleurs lieux pour nourrir leur compagne et leur famille.  Ils se nourrissent de grands insectes qui passent à leur portée.

Sous ce lien un voyage chez les chiroptères

Nous apercevons les chauves souris les soirs d’été, à la tombée du jour ou dans la lumière d’un réverbère… rien de plus ?

Et si ces êtres étaient un maillon de notre conscience ?

Notre planète est minuscule dans le cosmos, ce que nous sommes, ce que nous mangeons, ce que nous fabriquons, ce que nous pensons, en est le résultat et le produit. Notre humanité est une contrainte, limité par nos yeux, nos oreilles, notre nez, notre sommeil, nous envisageons l’univers à notre hauteur. Cela s’appelle l’anthropocentrisme ou l’ethnocentrisme voire le chauvinisme.

Lire »